Master Intervention et Développement Social

Le master Intervention et développement social dans le palmarès 2018 des masters de l'Etudiant

La mention « Intervention et Développement Social » est une formation fondée sur les connaissances, les  modèles théoriques et les méthodes d’investigation de la sociologie, pensés dans une optique de proximité avec les terrains professionnels du développement social et orientés vers la formation de professionnels (praticiens de l’ingénierie sociale et chargés d’études). A l’heure où ne cesse de croître, dans les institutions du social, la demande de connaissance des populations, de diagnostic des situations concrètes et de réflexion sur ces situations, il s’agit de former des professionnels de haut niveau disposant de connaissances solides,  maîtrisant les outils méthodologiques indispensables à leur action, capables de développer des capacités  réflexives par rapport aux situations professionnelles auxquelles ils seront confrontés et sachant combiner la rigueur intellectuelle et le sens pratique.

Cette mention repose sur l’association entre une discipline universitaire – la sociologie – et une posture professionnelle – celle du développement social. Plus précisément, cette association entre sociologie et développement social consiste dans l’articulation entre trois éléments-clés, qui sont au fondement du dispositif de formation mis en place :

1/ une discipline universitaire principale, la sociologie, qui fournit un regard sur le monde, des cadres d’analyse des phénomènes sociaux et des méthodes d'investigation pour connaître la réalité sociale. Les enseignements de sociologie dispensés dans le cadre de cette formation ne sont pas purement théoriques, ni tournés vers la seule connaissance des auteurs, mais visent à explorer différentes facettes du social : la ville ; la famille ; la pauvreté et l’exclusion ; la petite enfance et l’enfance ; le handicap ; la vieillesse ; l’immigration et les discriminations ; la citoyenneté et la démocratie participative ; etc. Ces enseignements sont conçus de telle manière qu’ils permettent aux étudiants d’avoir à la fois un aperçu des questionnements qui traversent ces champs de la sociologie, une connaissance des dispositifs et des politiques publiques qui existent dans ces domaines, tant au niveau national que local, et une compréhension des expériences vécues par les individus.

2/ des champs professionnels, domaines d’intervention sociale qui correspondent aux thèmes étudiés au travers des enseignements de sociologie : le champ de la politique de la ville ; celui des politiques de la famille et de la parentalité ; celui de la lutte contre la pauvreté et les exclusions ; celui du handicap ; celui de la petite enfance et de l’enfance ; celui de la vieillesse ; etc. En effet, si chacun de ces champs constitue un domaine de connaissance sociologique, il est aussi un domaine de pratique professionnelle – et donc de possible insertion professionnelle pour nos étudiants.

3/ une posture professionnelle, celle du développement social, qui repose sur un ensemble de techniques et de savoir-faire (la méthodologie de projet, le diagnostic territorialisé, la capacité à élaborer des partenariats), qui sont autant d’outils visant à mettre en oeuvre et à mener à bien des projets de développement social sur un territoire donné. La dimension ascendante du montage de projets prend une place particulière dans cette posture professionnelle, les méthodes de concertation et de participation étant considérées comme essentielles dans la mise en oeuvre d’un développement social au service de l’autonomie, de la « capacitation » et de l’« empowerment » des individus et collectifs.

Le positionnement de cette formation est volontairement « généraliste », non ciblé sur un champ particulier du social. La raison en est que de nombreuses compétences sont transversales aux différents domaines du social et qu’une trop grande spécialisation thématique ne serait pas favorable à la future mobilité professionnelle des étudiants. Ceux-ci s’insèrent d’ailleurs dans différents champs du social. Deux grandes orientations thématiques structurent cependant la formation : le développement social territorial (qui englobe non seulement les questions urbaines, mais aussi la pauvreté, l’exclusion, l’immigration, la parenté, l’intergénération, etc.) et les âges de la vie (l’enfance et la jeunesse, autour desquelles se mettent en place des projets de développement social ; la petite enfance et la vieillesse, qui ouvrent plus particulièrement sur les métiers des services à la personne).

La mention « Intervention et Développement Social » est adossée aux recherches réalisées au sein du laboratoire CERIES (Centre de Recherche Individus Epreuves Sociétés). Les orientations du laboratoire peuvent être consultées sur son site web: http://ceries.univ-lille3.fr/

Dernière mise à jour : mercredi 28 mars 2018 à 16h29